Blog

Bingo ! et de 9 !

Avec le très prestigieux et très recherché fonds Accel Partners que nous venons de faire entrer au capital de Selency, nous accrochons à notre tableau de chasse notre 9ème fonds international en quelques mois.

Nous sommes devenus sur cette période le leveur de fonds ayant fait le plus grand nombre de deals avec des fonds internationaux... et de loin !

Désormais nous faisons entrer au capital de nos clients un investisseur international sur plus d'une levée sur trois.

 

Nous faisons entrer le célèbre fonds Accel Partners chez Selency

Nous sommes ravis de vous annoncer la levée de fonds de Selency (ex BrocanteLab), la marketplace inspirationnelle dédiée à la déco et à l’ameublement vintage.

Une opération de 3 millions d’euros réalisée auprès d’Accel Partners et complétée par Kima Ventures et les Business Angels historiques.

Une nouvelle identité au rayonnement international

La jeune pousse, qui se présente comme le Vide Dressing ou le Vestiaire Collective de la décoration, change aujourd’hui de nom et devient Selency. Une nouvelle identité tournée vers l’international pour cette marketplace qui sélectionne et regroupe les meilleures pièces de marchands professionnels, brocanteurs et amateurs.

Une levée de 3M€ pour accélérer le développement

Avec ce nouvel investissement, Selency prévoit de poursuivre le développement de sa marketplace. Ainsi, la start-up a l’intention d’utiliser ce financement de 3 millions d’euros pour enrichir son offre mobile et la gamme de produits proposés sur la plateforme, et renforcer son équipe technique.

Nous sommes heureux d’annoncer que nous signons ici le 9ème VC étranger ayant investi chez nos clients depuis 2015.

Première IPO de l’un de nos clients sur le Nasdaq !

Le 29 juillet 2016, Talend a réussi son IPO sur le Nasdaq. Introduite à 18$, l’action prend 40% dès son premier jour de cotation. Confirmant ce premier succès, le 10 août, Gartner distingue Talend en plaçant la société, pour la première fois de son histoire, parmi la catégorie des leaders de l’intégration de données dans son Magic Quadrant, aux côtés d’Informatica, d’IBM, d’Oracle et de SAP !

Pour nous l’histoire a commencé un jour d’octobre 2005 quand nous recevons un mail d’une amie entrepreneur, nous demandant de recevoir les fondateurs de Talend, Fabrice Bonan et Bertrand Diard, qui sont à la recherche d’investisseurs.

Fabrice et Bertrand se sont connus chez Neurones, une ssii où ils ont travaillé pendant trois ans sur des chantiers d’installation des solutions du leader mondial des outils d’intégration de données, l’américain Informatica.

C’est le succès de Mysql qui leur donne l’idée de la création de Talend. Ils ont été fasciné par la rapidité avec laquelle la solution open source de cette société s’est imposée sur le marché des logiciels de gestion de bases de données, bousculant au passage les éditeurs les mieux établis.

Dès l’origine, la volonté de bâtir un leader mondial

Ils sont persuadés qu’il y a de la place pour des offres open source sur l’ensemble des verticaux d’entreprise.  Avec à la clef la possibilité de bâtir sur chacun de ces verticaux des leaders mondiaux venant challenger les éditeurs traditionnels.

L'intégration de données est le vertical qu’ils connaissent bien. Ce marché, déjà très dynamique, est promis à un bel avenir avec l’émergence du Big Data. Ce sera la mission de Talend que de bâtir une offre open source pour venir bousculer les acteurs établis de ce marché, les Informatica, Ibm, Oracle et autres.

Ils nous interrogent sur notre capacité à leur trouver des investisseurs. Nous sommes impressionnés par les deux fondateurs, la qualité de leur vision, leur détermination et l’enjeu que représente cette ambition de créer un acteur mondial.

Talend nous confiera la réalisation de trois levées de fonds successives

C'est ce type de challenge que nous aimons relever chez Chausson Finance. Notre équipe entre alors en action et se met en ordre de bataille pour réussir cette mission. Je devrais plutôt dire ces missions, puisque nous aurons l’occasion de conseiller Talend sur les trois levées de fonds que la société réalisera entre 2006 et 2010.

En avril 2006, nous levons 2,5m€ en série A auprès du fonds Galileo (Régis Saleur) et du fonds Agf PE, maintenant Idinvest (Jean-François Gallouin). Puis en avril 2007, nous levons une série B de 2,5m€ auprès de ces mêmes fonds. Malgré un faible niveau de chiffres d’affaires, de quelques dizaines de milliers d’euros, nous réussissons à obtenir une valorisation très élevée de 12,5m€.

Pour la troisième levée, Bertrand Diard, qui a l’ambition d’implanter rapidement la société aux US, nous fixe comme objectif de lever auprès d’un fonds anglo-saxons. Ce sera chose faite en novembre 2010, avec une série C de 12m$ réalisée auprès du fonds Balderton. Levée qui s’accompagne de l’arrivée au board de Talend du co-fondateur de Business Object, Bernard Liautaud.

Faire entrer un fonds étranger sur une start-up française a toujours été un énorme challenge, comme le montrent les statistiques. Cette levée a été la première d’une longue série, puisque c’est désormais la spécialité de Chausson Finance, qui réalise une levée de fonds sur trois avec au moins un fonds étranger.

Pour conclure, j’aimerais reprendre la phrase prononcée par Mike Tuchen le CEO de Talend au soir du premier jour de cotation : « l’histoire de Talend ne fait que commencer » …

Christophe Chausson

Capital-risque : Indicateur Chausson Finance du 1er semestre 2016

L’Indicateur Chausson Finance portant sur les investissements en capital-risque du 1er semestre 2016 vient d’être publié.

Voici les éléments notables du semestre :

  • Le nombre de sociétés financées augmente de 9%, à 274. Le montant moyen investi par société atteint 3,2 millions d’euros.
  • Idinvest Partners confirme sa tête de classement pour la 3ème fois consécutive avec un niveau d'investissement plus de 2x supérieur au numéro 2 (hors BPI France), avec 64 millions d’euros investis.
  • Les investisseurs se portent toujours massivement sur le refinancement de sociétés déjà financées : sur les 274 sociétés qu’ils ont financées ce semestre, seules 73 d’entres elles reçoivent des fonds pour la première fois.
  • Le fonds Idinvest Partners en tête des fonds « Hunters » : Avec un total de 9 investissements dans des entreprises qui n’avaient encore jamais été financées, cet investisseur prend la première place des Hunters.
  • Grand retour des start-ups du secteur de la Santé : pour la première fois depuis le 1er semestre 2013, ce secteur occupe plus de la moitié du top 10 des levées du semestre (7 start-ups sur 10), avec 156 millions d’euros investis.
  • Le premier secteur en montant sur la période est la Santé (26%). Cette position en tête s'explique par les nombreux gros tours qui ont été bouclés sur ce secteur au cours du semestre.
  • Nette progression des start-ups ayant effectué des tours Seed et des Séries A. En effet, elles ont, ce semestre, davantage convaincu les investisseurs que les start-ups plus matures (Série B et suivantes).
  • Les fonds français consacrent une part croissante de leurs investissements à l'étranger : ce semestre, cela concerne 22% des fonds investis. L’Ile de France concentre toujours plus de la moitié des fonds investis (59%, soit environ 200 millions d’euros). La région Rhône-Alpes maintient sa place de 2ème région préférée des investisseurs avec 45 millions d’euros investis.

Kennet Partners investit $10m chez Nuxeo

Nous avons le plaisir de vous annoncer une nouvelle levée de fonds. La quatrième impliquant un fonds anglo-saxon en moins de 18 mois pour Chausson Finance!

Un positionnement open-source

Nuxeo répond aux besoins des grandes organisations qui font face à l’explosion de leurs données à manager. Grâce à un positionnement open-source, la société a réussi à se démarquer face à des concurrents américains comme Oracle, IBM, Oracle et Microsoft. La société compte ainsi 1000 clients. Créée en 2000, la société avait déjà réuni $9m auprès du fonds OTC.

Déjà près de la moitié de l’activité aux Etats-Unis

Installée aux Etats-Unis depuis 2013, la société a déjà connu plusieurs succès majeurs en signant des clients tels que le ministère de la défense (DoD), Capital One ou Boeing. Le CEO et une partie des équipes sont d’ailleurs installés à NYC. 

L’Asie et l’Europe en ligne de mire

L’investissement de $10m de Kennet Partners permettra à Nuxeo de consolider sa présence en France et aux Etats-Unis tout en démarrant l’Allemagne, l’UK et le Japon. D’autres investisseurs anglo-saxons pourraient investir prochainement chez Nuxeo afin d’accélérer le déploiement…

Brand & Celebrities boucle une levée de €3m

 Nous avons le plaisir de vous annoncer la levée de fonds de Brand & Celebrities, spécialiste du celebrity marketing. Notre client lève €3m auprès de Cap Horn, SGPA, Kima Ventures et Jacques-Antoine Granjon.

La première solution logicielle automatisée dédiée au Celebrity Marketing en Europe

Brand and Celebrities, startup fondée en 2011 par Quentin BORDAGE, développe des outils technologiques en ligne qui permettent aux marques et aux agences d’identifier, analyser et contacter les personnalités connues les plus adaptées à leurs projets de communication : ambassadeur de marque, conférence, animation, parrainage d’événement, iinfluence digitale, placement de produit…

Fort de 5000 projets traités et d'une croissance annuelle de +100%, Brand &Celebrities est devenu en moins de 5 ans le leader du marché français

Cette Série A va permettre à la société de renforcer son équipe et accélérer son développement technologique. L’objectif est de franchir une nouvelle étape dans sa croissance pour asseoir durablement son positionnement de leader du marché du CelebrityMarketing en France, et de se tourner vers l’international.

Dayuse.com lève €15m auprès d’Idinvest et Partech, réalisant le “Series A” le plus élevé d’Europe en 2015

Nous sommes fiers de vous annoncer la levée de fonds de notre client Dayuse.com, la plateforme de réservation de chambre d’hôtel en journée, auprès des fonds Idinvest Partners et Partech Ventures et des business angels Paul Dubrule et Charles Petruccelli.

dayuse

Comme Airbnb ou Drivy, Dayuse permet de monétiser un actif dormant
Aujourd’hui, la plupart des chambres d’hôtels sont vides en journée, puisque majoritairement, le check out est fait avant 10h et le check in bien après 17h. Cet inventaire ne demande qu’à être valorisé. Grâce à Dayuse les hôteliers peuvent le monétiser et générer jusqu’à10% de revenus supplémentaires.

Présent dans 13 pays, dont les US, Dayuse est dès aujourd’hui le leader de ce marché
L’hôtellerie traditionnelle qui voit son activité concurrencée par l’essor de l’économie collaborative a rapidement adopté Dayuse, qui après son lancement en France début 2011, référence déjà 2.000 hôtels sur sa plateforme de réservation pour 320.000 chambres louées à travers le monde depuis sa création.
Cette levée de fonds va permettre à Dayuse de s’implanter et de lancer de vastes campagnes de communication sur de nouveaux marchés notamment en Asie et en Amérique du sud.

Chausson Finance vous souhaite une belle année 2016
Cette opération clôture l’année 2015 de Chausson Finance, marquée par des levées de fonds de taille importante à l’image de celle de Dayuse et de nombreuses levées réalisées auprès de fonds étrangers : Runa Capital, Point Nine Capital, Rocket Internet, DN Capital, Piton Capital et Index Ventures.

TabMo lève €4m auprès de Ardian et Generis

Nous sommes heureux de vous annoncer la levée de fonds de la société TabMo. Notre client a, en effet, levé 4 millions d’euros auprès des fonds Ardian et Generis. 

Créé en 2013, TabMo est le leader indépendant de l'achat en temps réel d'espaces publicitaires sur mobile (achat programmatique ou Real Time Bidding). Disposant de sa propre technologie DSP, TabMo déjà présent au Royaume-Uni et en Allemagne se positionne comme un acteur incontournable sur le marché en plein essor de la publicité mobile. Captant près de 50% de l’audience mais encore moins de 20% des investissements publicitaires en Europe de l’Ouest, le mobile est un relai de croissance fondamental du marché de la publicité online. Avec l’arrivée d’Ardian et Generis au capital, TabMo souhaite continuer d’accélérer sa croissance et ambitionne de devenir le leader européen sur ce segment du programmatique.

Critizr lève €3,5m auprès de Runa Capital, Point Nine Capital et CapHorn

Nous avons le plaisir de vous annoncer la levée de fonds de la société Critizr. Notre client a, en effet, levé €3,5m auprès du fonds russe Runa Capital, du fonds allemand Point Nine et du français CapHorn. 

critizr 
9 enseignes signées en 18 mois Critizr propose une solution SaaS de feedback management utilisable par tous les lieux accueillant du public en France. En 18 mois, la société a signé 9 enseignes représentant 5.000 magasins au total. Certains contrats atteignent plusieurs centaines de milliers d’euros par an. Un modèle basé sur un cercle vertueux A la base de ce succès, l’app’ mobile « Critizr » permet aux consommateurs de communiquer avec l’ensemble des points de vente fréquentés. Actuellement, 120.000 feedbacks sont remontés mensuellement (+15%/mois). Devant cet afflux, ce sont les enseignes qui contactent la société afin d’utiliser au mieux cet afflux de feedbacks et bénéficier de features supplémentaires. Une fois clientes, ce sont les enseignes qui mettent Critizr en avant, faisant augmenter le nombre de feedbacks remontés. La boucle est bouclée. A terme, Critizr veut devenir le standard du feedback management. Troisième levée de fonds avec des fonds étrangers en 2015 Critizr est le 3ème deal réalisé avec des VCs étrangers pour Chausson Finance en 2015. Et pas avec n’importe lesquels puisque Point Nine vient d’être élu « meilleur fonds sur les SeriesA en Europe » par Techcrunch. Cette année, nous avons eu le plaisir de faire investir dans les startups « made in France », Runa Capital, Point Nine Capital, Rocket Internet, DN Capital, Piton Capital et Index Ventures, soit 2 allemands, 1 russe, 1 anglo-américain et 2 anglais.

Capital risque : indicateur Chausson Finance du 1er semestre 2015

indicateur 34eme chausson finance
  • La 34ème édition de l’Indicateur Chausson Finance portant sur les investissements en capital-risque du 1er semestre 2015 vient de paraître
  • Des investissements en hausse de 16% vs. le semestre précédent : avec 523 millions d’euros investis sur le premier semestre, le capital-risque français continue de croître.
  • Le nombre de sociétés financées augmente concomitamment de 12%, et passe à 381. Le montant moyen investi par société reste stable à 1,3 million d’euros.
  • Toujours premier fonds de capital risque Français en terme de montant investis, la BPI est talonnée par IdInvest qui reprend sa place habituelle de second du classement avec respectivement 71 et 65 millions d'euros investis.
  • Les investisseurs se portent moins qu'à l'habitude sur le refinancement de sociétés déjà financées : sur les 381 sociétés qu’ils ont été financées ce semestre, 150 d’entres elles, soit 40%, reçoivent des fonds pour la première fois (+33%).
  • Sigfox reçoit la levée la plus importante du semestre avec sa levée de 100m
  • Reprise des investissements dans le domaine SaaS et logiciel qui gagne 7 points par rapport au semestre précèdent, passant de 12% à 19%.