Blog

Les 10 conseils d'Olivier Heckmann aux entrepreneurs qui se lancent

L’organisation et le recrutement doivent représenter la majeure partie du temps d’un CEO

  • Le développement de la société reposant sur ses salariés, choisir les salariés les plus adaptés à ses besoins est donc crucial
  • Les interactions entre les salariés étant créateur de valeur, l’organigramme doit être réfléchi pour faciliter la coopération, bien définir les responsabilités de chacun et éviter les tensions

 

Un CEO doit consacrer un temps conséquent aux RP

  • Le CEO est le mieux placé pour communiquer les valeurs et la vision de la société à l’extérieur ; ce qui attirera clients, partenaires et futurs salariés
  • Une société en croissance recrutera un responsable des RP en interne afin de faciliter le travail du CEO

 

Comme un sportif de haut niveau, un CEO doit se faire coacher

  • Un CEO doit maitriser de nombreuses compétences (management, recrutement, communication...). Avec les conseils d’un coach, il améliore ses performances personnelles et donc celles de la société
  • Un CEO est un homme seul avec, généralement, un stress conséquent à gérer. Un coach permet de prendre du recul sur ses performances et donc de maitriser plus sereinement son environnement

 

Etre un serial entrepreneur ne présente pas que des avantages

  • Le niveau de pression venant de l’extérieur mais aussi son niveau d’exigence personnelle sont plus élevés

 

Recrutement : Y consacrer le temps et les ressources

  • Les cabinets de recrutement ont une réelle valeur ajoutée
  • Embaucher un responsable RH en interne très tôt dans le développement de la société
  • Faire passer des entretiens de recrutements avec plusieurs membres de l’équipe et notamment à ceux qui vont travailler quotidiennement avec la nouvelle recrue afin de déterminer s’il y a un feeling humain possible
 

Un DAF high-level : à embaucher dès 20 salariés

  • Un DAF permet de gérer les aspects finance mais aussi RH et légal. Il est un « problem solver » qui permet au CEO de se focaliser sur des éléments plus créateurs de valeur
  • Un DAF met en place les outils de pilotage de la société. Le CEO peut donc se concentrer sur les prochaines étapes comme, par exemple, le développement à l’international sans négliger pour autant l’existant grâce au pilotage

 

Communiquer en interne de manière franche et régulière en périodes d’euphorie mais aussi de crise

  • Il faut que chaque salarié puisse expliquer l’activité de la société succinctement. Chaque salarié doit connaitre les principaux chiffres de la société afin de mieux comprendre les enjeux actuels et à venir
  • En période de downsizing, c’est en expliquant clairement la situation et en tenant informés les salariés à fréquence régulière que le CEO peut conserver les meilleurs et demander à ses équipes un mode « commando »

 

Adapter en amont son produit aux cultures nationales

  • Les envies des clients de nationalités différentes pouvant être très variées, il faut penser à concevoir un produit modulable dès le début

 

Parler avec le marché autant que possible

  • Comprendre les forces et faiblesses de ses concurrents permet de mieux comprendre son propre positionnement
  • Parler aux cabinets de recherche comme Gartner permet de mieux comprendre l’évolution du marché et donc d’affiner sa stratégie
  • Parler aux acquéreurs potentiels et autres partenaires permet d’être visible le jour où ceux-ci entameront une politique de croissance externe

 

 Un team-building bien pensé génère un fort retour sur investissement

  • Réunir l’équipe pendant 2 jours dans un lieu de villégiature agréable, avec plusieurs activités ludiques et un bar fourni, permet de démultiplier la motivation des salariés sur le long terme

 

Olivier Heckmann

A sa sortie d'école, Olivier co-fonde Multimania, portail internet, 3ème site francophone par l'audience, côté en Bourse et acquis pour +200m€ en 2001 par Bertelsman. Par la suite, il co-fonde Kewego qui édite une plateforme de diffusion et de monétisation des contenus vidéos. La société est revendue 35m€ en 2011. Depuis 4 ans, il accompagne plusieurs startups comme board member et/ou investisseur (Gandi, Wizbii, Deolan, Giroptic, Evergig...).